idée-s

Contributions sur les systèmes d’information et le réseautage dans la Santé.
idée-s
Contributions sur les systèmes d’information et le réseautage dans la Santé.
publiées sur
https://www.idee-s.info


jeu

jeudi 04 octobre 2018  -> Ecrire

eco-santé

« La protection de la santé ne peut pas se limiter à l’homme et à l’animal, elle doit prendre en compte les écosystèmes, c’est à dire des facteurs comme la pollution de l’air, le réchauffement climatique ou encore la fertilité des sols« , affirme le chercheur Jakob Zinsstag. Le concept de « santé partagé » n’est pour lui qu’un aspect de l' »EcoHealth », une sorte d’écosystème de santé universel.
Judith Blage – l’animal, un patient comme les autres – Courrier International n°1457 du 4/10/2018 p.46

jeudi 06 septembre 2018  -> Ecrire

attention

Il y a quelque chose de voisin entre ­filmer et soigner. Les outils ne sont pas les mêmes, mais il s’agit toujours de faire preuve d’attention. Il m’est ­arrivé d’en parler aux étudiants que je ­filmais. Je leur disais : « Ce que vous apprenez ­requiert une écoute. Je fais un peu la même chose ; j’essaie de m’approcher, de comprendre, de filmer en ­essayant de ne pas faire trop mal. »
Nicolas Philibert – Interview par François Ekchajzer – Télérama n°3581 p.39 29/8/2018

jeudi 30 août 2018  -> Ecrire

accélération

Résonner alors, c’est refaire chanter le monde ?

Avec la résonance, j’ai voulu nommer et définir une relation au monde, une forme de vie qui ne soit pas aliénée, une vie bonne en somme. J’ai puisé dans mon expérience personnelle, et me suis demandé pourquoi certains jours je me sens au diapason du monde, appelé par mille idées et envies, mille cordes vibrantes, alors que rien ne résonne certains jours.[…]La résonance devient un critère de vie réussie : nous sommes non aliénés lorsque nous entrons, physiquement, en résonance avec le monde – avec notre regard, notre épiderme, notre respiration, notre rythme cardiaque.
Interview de Hartmut Rosa par Juliette Cerf – Télérama n°3581 29/8/18

jeudi 02 août 2018  -> Ecrire

valoriser

C’est pourquoi le projet de l’intelligence collective consiste précisément à valoriser toute la diversité des connaissances, des compétences et des idées qui se trouvent dans une collectivité, et à organiser cette diversité en un dialogue créatif et productif. La culture de l’intelligence collective travaille à établir de manière douce et pacifique un « multilogue » ouvert, qui est préférable aussi bien au cloisonnement et à l’isolement des intelligences, qu’à l’uniformité bien pensante.
Portail de l’IE

jeudi 05 juillet 2018  -> Ecrire

transhumanisme

À l’image du transhumanisme qui voudrait « augmenter » l’humain et la réalité à proportion de ce dont la perte et le manque irrémédiables sont désormais le signe, « l’art des robots » pourrait après tout n’être qu’une niche spécialisée, une toquade de technolâtres. Difficile pourtant de ne pas y voir l’image d’un destin glaçant comme le métal et désolant comme le silicone : le nôtre.
Cécile Guilbert – L’art des robots – La Croix – 25/04/2018

jeudi 07 juin 2018  -> Ecrire

réduction

Si l’on comprend la liberté sous son prisme purement libéral, le fait de diffuser et de maîtriser des données qui m’appartiennent n’est pas contradictoire avec la liberté. Mais considérer la liberté uniquement sous la forme d’une liberté de propriété occulterait totalement le fait que la liberté est aussi un concept relationnel. La liberté n’est pas réductible à la propriété des données.
Michaël Fœssel – Interview par Loup Besmond de Senneville – La Croix – 24 mai 2018

jeudi 03 mai 2018  -> Ecrire

Café, café, …

«Dans l’imaginaire collectif, le café est vu comme le carburant du travailleur intellectuel. Il est associé à l’idée d’une efficacité cérébrale, estime Y. B., l’un des clients. 90% des gens sont ici pour bosser.» La pause-café a gagné, mais elle est devenue un moment de travail.
Alban Elkaïm et Raphaëlle Elkrief et Machin Chose – Comment le monde de l’entreprise instrumentalise votre pause-café – Slate.fr 16 avril 2018

jeudi 05 avril 2018  -> Ecrire

faire

Ensuite, ma critique de la technologie a la particularité de se faire au nom de la technique. Contre des appareillages qui nous désincarnent, il s’agit de défendre les savoir-faire, qui permettent l’unité de l’intelligence et des mains, de l’esprit et du corps : savoir jouer de la guitare, par exemple, ou chanter ensemble, afin de constituer un foyer autour duquel on se rassemble. Autrement dit faire des choses, plutôt que consommer des marchandises.
Fabrice Hadjadj – Interview par Benjamin Fayet – Aleteia.org 2/11/2017

jeudi 01 mars 2018  -> Ecrire

éduquer

Qu’est-ce qu’éduquer et être éduqué ? Pardonnez-moi de poser aussi abruptement cette question, mais elle m’est venue en écoutant les débats autour de la réforme de l’éducation. Éduquer n’est pas une science mais une histoire, un récit. Grandir, apprendre, cela ne s’évalue pas forcément ni toujours, et cela ne peut s’apparenter ou se réduire simplement à un gain, à des acquis. Non. Savoir lire, écrire, compter, c’est entendu. Comme découvrir, obtenir, expérimenter.
Frédéric Boyer – De l’éducation et des vies possibles – 22/2/2018 – La Croix

jeudi 11 janvier 2018  -> Ecrire

artificielle

[…]Mais l’intelligence se réduit-elle à la capacité de produire des opérations intellectuelles et à la maîtrise de procédures efficaces? L’intelligence artificielle est d’ordre technologique. «Ça marche» (pour opérer certains gestes intellectuels, et conduire efficacement certaines actions) est-il le dernier mot en matière d’intelligence? Dans l’expression «intelligence artificielle», le terme «intelligence» est-il à sa place? Car, au fond, qu’est-ce que l’intelligence ?[…]

Charles Hadji Et si la connerie humaine était bien plus à craindre que l’intelligence artificielle? – 7/1/2018 – Slate.fr

jeudi 07 décembre 2017  -> Ecrire

Echouage ?

[…]“When I invented the web, I didn’t have to ask Vint Cerf [the ‘father of the internet’] for permission to use the internet,” said Berners-Lee, who previously stated that the internet should remain a “permissionless space for creativity, innovation and free expression”.[…]“Gas is a utility, so is clean water, and connectivity should be too,” said Berners-Lee. “It’s part of life and shouldn’t have an attitude about what you use it for – just like water.”
Tim Berners-Lee on the future of the web: ‘The system is failing’ – The Guardian – 16 novembre 2017

jeudi 30 novembre 2017  -> Ecrire

Identité suspendue ?

[…]le gouvernement estonien a approuvé la proposition du Conseil estonien de la police et des gardes-frontières ainsi que de l’Information System Authority qui a recommandé de bloquer les certificats de cartes d’identité vulnérables dès le 3 novembre 2017 à minuit.[…]« Le fonctionnement d’un e-État est basé sur la confiance et l’État ne peut pas faire face au vol d’identité qui pourrait arriver au propriétaire d’une carte d’identité estonienne. À notre connaissance, il n’y a eu aucun cas de vol d’identité électronique, mais l’évaluation des menaces du Conseil de police et des gardes-frontières ainsi que de l’Information System Authority indiquent que cette menace est devenue réelle », a déclaré le Premier ministre Jüri Ratas. « En bloquant les certificats des cartes d’identité vulnérables, l’État assure la sécurité de la carte d’identité. »
Stéphane Lecalme – 5/11/2017 – Developpez.com