idée-s

Contributions sur les systèmes d’information et le réseautage dans la Santé.
idée-s
Contributions sur les systèmes d’information et le réseautage dans la Santé.
publiées sur
https://www.idee-s.info


jeu

jeudi 05 février 2015  -> Ecrire

interlocuteur

Le verbe est le roi de la phrase. Donner tout de suite le verbe (assertion ou négation annonçant ce qu’il énoncera ou dénoncera), c’est offrir mon roi carte sur table, m’exposer à être interrompu ; c’est aussitôt considérer l’interlocuteur dans ce double signe de l’estime et du droit : il est intelligent, il peut m’interrompre ; c’est admettre par conséquent l’opinion contraire, à égalité de droit, bref la language française présuppose l’interlocuteur comme égal et respectable, elle implique l’espace de la démocratie;
Alain Borer – De quel ammour blessée – Réflexions sur la langue française – p.203 – Ed. Gallimard 2014

jeudi 01 janvier 2015  -> Ecrire

2015

Bonne année 2015

  -> Ecrire

confusion

Dans le même bain se multiplient les anacoluthes, c’est à dire des changements de sujet en cours de phrase : « Fourré à la framboise, les gourmants s’arrachent ce gâteau » …[…]ces métaplasmes révèlent, au fond, que l’on ne sait pas exactement de quoi l’on parle.
Alain Borer – De quel amour blessée, Réflexions sur la langue française p.123 – Ed. Gallimard 2014

jeudi 04 décembre 2014  -> Ecrire

intrus

Pour moi, les objets connectés dans la maison doivent être légitimes, et pas des intrus […] On doit pouvoir contrôler ses données et rendre anonyme ce qui peut l’être. Sinon, ces objets amis peuvent devenir des objets poisons.
Jean-Louis Fréchin – Télérama n°3384 p. 30 – 19/11/2014

jeudi 06 novembre 2014  -> Ecrire

cyborg

Quand les prothèses mnésiques étaient activées, « l’amélioration de leurs performances était remarquables », témoigne-t-il. Il est ainsi parvenu à améliorer radicalement les résultats des rats lors de tests de mémoire.
IEEE Spectrum – New York 27 mai 2014 cité par Eliza Strickland dans Courriel International n°1251 du 23/10/2014

jeudi 02 octobre 2014  -> Ecrire

tradition & intéressant

Le français “tradition” n’est au fond qu’une translittération du latin traditio, qui justement, ne signifie rien d’autre que “transmission”.

J’appelle “intéressant” au sens propre ce qui nous apprend quelque chose sur ce que nous sommes, ce qui nous oblige à réfléchir sur la condition humaine, et à changer quelque chose dans notre vie. On peut jouer ici sur l’étymologie : ce qui inter-est est ce qu’il nous faut traverser pour arriver à ce que nous sommes.

Remi Brague – Modérément moderne p.317 & p.371 – Ed. Flammarion 2014

jeudi 04 septembre 2014  -> Ecrire

futur du passé

Notre attitude envers le futur est la même que notre attitude envers le passé. Nous aimons le futur tant qu’il est vraiment futur. Lointain, utopique, “Les lendemains qui chantent”. En revanche, nous le haïssons là où il empiète sur notre présent, du fait que nous avons à le préparer dès aujourd’hui, dans la mesure où rassembler les conditions d’un futur viable, ou, tout simplement, viable, nous imposerait le devoir de prendre dès maintenant certaines mesures de prudence ou de prévoyance.
Rémi Brague – Modérément Moderne – p.59 – Ed. Flammarion mars 2014

jeudi 28 août 2014  -> Ecrire

Deux temps

Nous avons deux temps en nous, le temps général, qui exerce une pression constante sur le quotidien des gens, et le temps intime, fait des émerveillements de la vie : la découverte de la mer, la naissance du désir, l’odeur de la terre après une brève pluie tropicale. C’est la nostalgie de ces moments éblouissants qui crée en nous cette tristesse que nous gardons au fond de notre poche, comme une pépite.
Dany Laferrière – Interview p. 17 – L’Express n°3294 – 20/08/2014

jeudi 07 août 2014  -> Ecrire

Dossier de santé

Notre activité de base consiste à investir avec des partenaires pour élaborer, reproduire et déployer des solutions de DSE robustes, réutilisables et interopérables, et ce, plus rapidement et à moindre coût que nos partenaires parviendraient à le faire individuellement.

Un dossier de santé électronique (DSE) procure à chaque personne un dossier sécuritaire et à vie de ses principaux antécédents et soins médicaux au sein du système de santé. Il ajoute de la valeur tout en fournissant un aperçu longitudinal (i.e. « du berceau au tombeau ») des informations cliniques. Le dossier est disponible par voie électronique aux prestateurs autorisés de soins de santé ainsi qu’à la personne même, peu importe l’endroit et le moment, afin de lui assurer des soins de grande qualité.

Source : Inforoute Santé du Canada : Plan d’affaires 2003-4 – page 7,8 – (http://www.infoway-inforoute.ca/)

jeudi 03 juillet 2014  -> Ecrire

Maîtrise

Retrouver, après le tumulte, la chaleur d’une voix familière, d’une communication en direct avec des amis ou des correspondants que l’on connait autrement que par leur “pseudo”, leur consacrer du temps sans se laisser distraire, devient alors une nécessité pour se recentrer. Mais pour cela, il faut d’abord imposer le silence à ces machines. Maitriser ces nouvelles techniques consiste aussi à savoir s’en détourner le temps de se retrouver avec soi et entre soi.
René Wallstein – Etudes 07-08 2014 n° 4207 p.28

jeudi 05 juin 2014  -> Ecrire

Asymétrique

Les individus et les organisations tirant de la valeur de l’exploitation de leurs données personnelles ne jouent pas aujourd’hui à armes égales. Les individus, malgré un arsenal juridique dédié à la protection de leurs droits, se trouvent souvent dans une situation d’incompréhension face à l’exploitation des données les concernant, et le domaine de la santé et du bien-être n’est pas épargné par l’exploitation des données personnelles, bien au contraire.[…]Au-delà de l’évident manque d’information des personnes, l’étude dénonce le décalage qui existe entre les politiques de confidentialité présentées à l’utilisateur et la réalité des pratiques concernant ses données personnelles.
Cahiers IP n°2 – Le corps nouvel objet connecté – Du self quantified à la M-Santé – p.21 – Ed. CNIL – mai 2014

jeudi 01 mai 2014  -> Ecrire

« Smart »

Au fond l’intelligence me paraît être la vertu cardinale. Avec de l’imagination, on se met à la place des autres, et alors on les comprend, donc on les respecte. L’intelligence, c’est d’abord, comprendre au sens latin du terme.
Françoise Sagan – Je ne renie rien, Entretiens 1955-1992