idée-s

Contributions sur les systèmes d’information et le réseautage dans la Santé.
idée-s
Contributions sur les systèmes d’information et le réseautage dans la Santé.
publiées sur
https://www.idee-s.info

27 janvier 2008

Rapport Attali : e-lecture (https://www.idee-s.info/196/rapport-attali-e-lecture/)

Cet article est classé dans Actual-idée, Bibliographie avec mots clés , , , , — Auteur :

L’Hôpital et les hôpitaux sont cités dans 15 pages du rapport de la commission.

La libération de la croissance française et l’hôpital

Le rapport ATTALI (téléchargeable gratuitement.) vient de sortir, il est disponible sur le site http://www.liberationdelacroissance.fr avec une présentation détaillée de la commission et des grandes têtes de chapître.
Les revues de presse n’ont pas manqué. Des émissions comme « La bibliothèque Médicis » sur LCP ont apporté un éclairage sur les méthodes de créativité et de concertations qui ont été mises en place pendant six mois pour aboutir à ce rapport de 254 pages.

recherche dynamiqueVoici un nouveau mode de lecture qui est possible avec les documents électroniques et complètent la méthode cursive d’un livre: La lecture en suivant la trace d’un mot au fil des pages. L’outil de recherche du site officiel ne donne aucun résultat au mot « hôpital » ou « hôpitaux » voire « santé » mais la lecture du rapport en pdf est plus prolixe et offre une lecture très intéressante proposée ici comme une invitation à l’approfondissement :

L’Hôpital et les hôpitaux sont cités dans 15 pages du rapport de la commission.

Décision fondamentale 18 :

Créer des agences pour évaluer les services publics… (p 18) et Ambition n°7 (p 232)

La santé, une chance pour la croissance (p 70):

Les dépenses de santé sont trop souvent présentées comme une charge dont le poids croissant menacerait la croissance de l’économie.

En fait, tout au contraire, le secteur de la santé ne constitue pas une charge mais un moteur de croissance: la santé de la population, l’allongement de l’espérance de vie, la réduction de la douleur, sont des progrès en soi. L’industrie de santé est un facteur de croissance de l’économie, représentant près de 11% du PIB et employant près de 2 millions de personnes (soit 9% de la population active).

DÉCISION 75 (p 78)
Organiser l’externalisation des services périphériques à l’offre de soins.

12 à 15% des budgets des hôpitaux sont consacrés à des achats
de matériel médical, de dispositifs médicaux et à des prestations
diverses non directement liées à la dispense des soins (entretien,
lingerie, restauration…). 40% du marché des progiciels de dossier
médical hospitalier sont gardés captifs par des structures parapu-
bliques qui échappent souvent aux procédures d’appel d’offres et
sont exonérées de TVA.

DÉCISION 76 (p 79)
Développer l’offre d’accueil de clients étrangers.

Mondialement connue pour la qualité de son système de santé,
la France doit rendre plus attractif son système de soin aux ressor-
tissants européens et extra-européens.

DÉCISION 228 (p 181)
Évaluer les services de l’État (école, université, hôpital, administration) et rendre publique cette évaluation à laquelle devront participer les usagers.

DÉCISION 274
Mesurer l’efficience et la qualité du système de soins. OBJECTIF : Rationaliser la gouvernance des hôpitaux

DÉCISION 275
Permettre aux hôpitaux publics d’opter pour un statut équivalent à celui des hôpitaux privés à but non lucratif.

DÉCISION 276
Ouvrir le recrutement des directeurs des hôpitaux publics à des cadres, entrepreneurs ou médecins des secteurs publics et privés.

DÉCISION 277

Modifier la formation de l’École nationale de la santé publique
(ENSP) exagérément axée sur des problématiques juridiques et
inadaptée aux exigences managériales de modernisation des
structures hospitalières.

DÉCISION 278

Accroître la responsabilité des directeurs d’hôpitaux et leur
donner les moyens d’exercer cette responsabilité.

DÉCISION 283

Améliorer les prestations hôtelières des hôpitaux.
Les ressources résultant de cette ambition pourraient être à
terme considérables (plusieurs milliards d’euros).

Une nouvelle gouvernance. Adopter une véritable stratégie financière et fiscale (p 221)

Pour les dépenses de sécurité sociale, la stabilisation résultera de la
conjonction de trois types de décisions annoncées plus haut: les
règles de gouvernance (une seule loi de finances pour l’État, la
maladie et la famille, la mise en place de crédits limitatifs pour la
maladie); la mise sous condition de ressources des allocations fami-
liales et une franchise proportionnée aux revenus, restant à la charge
des assurés, pour les dépenses d’assurance maladie; et les décisions
impliquant un effort significatif de productivité du système de soins
tant pour l’hôpital, la médecine de ville que le médicament.


Mot clé de recherche : informatique

Après le mot « hôpital », compte-tenu des centres d’intérêt d’idée-s, le mot « informatique » a été utilisé pour lire le rapport. En voici quelques extraits :

Pour s’inscrire dans la croissance mondiale, la France (c’est-
à-dire les Français) doit d’abord mettre en place une véritable
économie de la connaissance, développant le savoir de tous, de
l’informatique au travail en équipe, du français à l’anglais, du
primaire au supérieur, de la crèche à la recherche.

p 78

A contrario, après la décision de l’Agence française du
sang d’arrêter tout développement informatique en propre afin de
faire respecter un très haut niveau d’exigence de sécurité, trois
entreprises privées françaises sont devenues les leaders
mondiaux des systèmes d’information de transfusion sanguine.

p 187

La fonction informatique au sein de l’État est trop souvent consi-
dérée comme une fonction d’intendance, alors qu’elle est devenue
stratégique. Bien que les directeurs informatiques des établisse-
ments bancaires soient aujourd’hui fréquemment membres du
comité exécutif, ils restent toujours régis dans l’administration par
un décret de 1971.


DÉCISION 245
(p 188)

Accélérer la dématérialisation des procédures.
Accélérer la dématérialisation de la plus grande partie des procédures administratives, des services publics et des activités de relation entre les administrations publiques et les citoyens.
Assurer l’inter-opérabilité des systèmes informatiques et le partage des données des administrations publiques.
Privilégier le canal Internet pour les transactions entre administrations publiques et citoyens (sauf exceptions pour les services où une interlocution directe est préférable).
Organiser un réseau de points d’accès aux administrations et aux services publics à disposition des citoyens qui n’ont pas d’accès à Internet personnel (guichet unique du citoyen ou partage des front-offices).


La succession des extraits offre une certaine vision de la commission quant à l’implication de la Santé et des hôpitaux dans la croissance pour laquelle elle a été questionnée. Il nous faudra donc y revenir dans de prochaines contributions ou au travers des commentaires.

Cette contribution fait partie de la série : Rapport Attali

  1. Rapport Attali : e-lecture
  2. Hôpital et "Libération de la croissance"

imprimerimprimer 

Pas de commentaire »

TrackBack URI

Laissez un commentaire