idée-s

Contributions sur les systèmes d’information et le réseautage dans la Santé.
idée-s
Contributions sur les systèmes d’information et le réseautage dans la Santé.
publiées sur
https://www.idee-s.info
jeu

jeudi 31 mars 2011

Lettre morte

Ce sont deux visages de la médecine que l’actualité semble opposer l’un à l’autre. Celui du professeur des hôpitaux – que l’on ne connaît souvent qu’en photo ou en image -et celui du médecin de quartier, ou de campagne, que l’on va visiter parfois sans bon motif. Le premier est entouré d’une équipe de cerveaux et de petites mains. Le second exerce seul, en général, et a depuis longtemps dématérialisé sa secrétaire. L’un est la figure du progrès médical, l’autre est celle de la médecine de proximité. Les deux ont en commun de crier misère.
[…]
Cette volonté de partager le progrès médical restera toutefois lettre morte si les pouvoirs publics ne parviennent pas à ressouder les deux extrémités du corps médical. Le mandarin et le toubib. Car, aussi grandes soient-elles, les avancées de l’art médical ont de sens pour autant qu’une partie significative de la population ne soit pas privée d’un accès facile à des soins de premier recours. Il n’y a pas de progrès médical sans médecine de proximité.
Jean-Francis Pécresse – Les Echos – 30/03/2011

imprimerimprimer 

Pas de commentaire »

TrackBack URI

Laissez un commentaire