idée-s

Contributions sur les systèmes d’information et le réseautage dans la Santé.
idée-s
Contributions sur les systèmes d’information et le réseautage dans la Santé.
publiées sur
http://www.idee-s.info

28 mai 2010

L’hôpital et le train… de l’importance des interconnexions et du réseautage ? (http://www.idee-s.info/728/lhopital-et-le-train%e2%80%a6-de-l%e2%80%99importance-des-interconnexions-et-du-reseautage/)

Cet article est classé dans Actual-idée, Humeurs, Santé, Système — Auteur :

Hôpitaux, Trains : Est donc désormais ré-ouverte la question de l’impact ou des conséquences des choix de l’architecture des systèmes d’information.

Chaque année, le salon HIT à Paris est l’occasion pour idee-s.info de proposer un angle de vue sur le réseautage et les systèmes d’information dans la Santé. Comme les années précédentes, 2006 : l’hôpital écrans, 2009, la préfiguration, ce mois de mai 2010, c’est au retour en TGV que la clé de lecture de la manifestation s’est imposée. J’y reviendrais plus loin.

HIT est adossé cette année à Hopital Expo où tous les fournisseurs de l’hôpital présentent leurs produits et services sur des stands discrets (9 m2 avec des affiches collées aux deux ou trois cloisons) ou sur des grands stands avec mise en scène, espace convivial, bar et pièces discrètes en mezzanine… (un exposant avait empilé 3 containers aux faces découpées). A HIT, outre quelques fournisseurs de matériel informatiques et de réseaux, sont présents essentiellement des éditeurs de logiciels destinés à l’informatisation des hôpitaux et établissements de santé. Certains sont d’envergure multinationale, d’autres sont fortement implantés dans leur région d’origine ou dans un métier précis de l’hôpital. Tous attendaient les visiteurs, directeurs des systèmes d’information et responsables de projets. Au milieu du salon, sorties des phases de préfiguration de 2009, les deux agences d’état, ASIP (Agence des systèmes d’information partagés de santé) et ANAP (Agence Nationale d’Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux), chacune sur deux grands stands très accueillants avec bar, présentaient leur démarche dans des espaces avec écran pour diaporama, intervenants devant quelques rangées de sièges pour les auditeurs.

Le premier jour, la visite inaugurale par le ministre de la Santé a été annulée par la présence de manifestants qui ont défilé entre les stands et la gare Montparnasse a été bloquée pendant toute l’après-midi par des personnels de santé souhaitant être entendus par les autorités ministérielles…

Après trois jours sur le salon, la sacoche remplie de documentation, à l’arrivée à la gare, la grande allée des guichets était déserte. Surprenant alors qu’il s’agit d’un vendredi veille de grand week-end. En cherchant le quai du train, c’est en lisant le panneau d’information qu’on apprenait en lettres lumineuses rouges que le système de délivrance des billets était en panne… Ouf, la borne jaune m’avait délivré le billet auparavant réservé par internet.
 
Les idées fusent et s’entrechoquent.
En écoutant les messages invitant les personnes sans billet à se présenter aux contrôleurs, quelques idées surgissent : et si dans quelques années, quand l’hôpital sera totalement informatisé avec un DMP national interconnecté, une panne apparaissait  (La panne du système de billets a duré plus de 24h) ? que se passerait-il aux urgences ? que ferait le pharmacien avec le DP en panne ? Comment les actes seront côtés pour la facturation ?
Prenons au hasard un texte relevé dans les documentations remises sur les stands :
« Le bénéfice pour le patient est au coeur du réseau tissé par la e-santé. L’informatisation des données de santé personnelles accroît la qualité de la prise en charge : le dossier médical personnel mis à disposition des professionnels de santé est plus complet et mieux actualisé. C’est la garantie d’un suivi amélioré, synonyme de meilleure qualité des soins pour tous »

Le même jour, comme il y a un mois près de Roissy, tout le réseau ferroviaire au nord de Paris (Eurostar, Thalis, TGV nord,…) était aussi gravement perturbé par la coupure d’un cable volé le long de la voie suite à un vol.

Fragilité des systèmes
Dans la Santé, ou dans les transports, les prétentions du « paper less » et des échanges d’information sans papier sont grandes. Même si les contextes de réseautage sont différents, il y a pourtant ici – dans ce croisement des évènements – quelques indications qui sont autant de pistes permettant d’engager une réflexion sur la fragilité des systèmes qui sont conçus et les impacts qu’il y aura en cas d’incidents et d’accidents. 
Au début de l’informatisation, compte-tenu de la fragilité des ordinateurs, ces éléments étaient souvent pris en compte, par exemple, pour les agendas de consultation avec des impressions papier synthétiques ou des copies locales dans les terminaux des secrétariats. Mais maintenant on parle d’externalisation et d’infogérance du système et de terminaux virtuels… Est donc désormais ré-ouverte la question de l’impact ou des conséquences des choix de l’architecture des systèmes d’information.

Michel S.
Mai 2010

• • •
 

imprimerimprimer 

Pas de commentaire »

TrackBack URI

Laissez un commentaire